2018 Baden

Assemblée annuelle de l’USSP

Rapport de Peter Stünzi et Stéphanie Perrochet

La 55e Assemblée annuelle de l’USSP a démarré comme d’habitude par l’Assemblée générale de l’Association le matin de la première journée de la réunion.

Les participants/es à l’Assemblée générale, à l’entrée de la salle des manifestations Werkk. Au milieu Markus Weibel, membre du Comité de l’USSP et responsable de la Commission VILLEVERTE SUISSE à partir de 2018. Sur la droite de l’image la déléguée de l’organisation partenaire italienne, Maria Cecilia Baschieri, de Bolzano.

Toutes les photos du présent rapport: Stéphanie Perrochet

Message de bienvenue du Président

Dans le local culturel de la jeunesse « Werkk », le Président Felix Guhl, Schaffhouse, a souhaité la bienvenue aux représentants/es des villes et communes, ainsi qu’aux sponsors. Avec ses mots d’introduction, il a souligné que l’été chaud et sec représente un défi de taille pour l’entretien des espaces verts publics par les administrations publiques. Cependant, l’USSP est bien positionnée pour relever les défis posés par le changement climatique, qui devient clairement apparent cette année. « Nous savons que, par exemple, les arbres aux bons endroits peuvent réduire la formation d'îlots de chaleur, et les villes vertes contribuent généralement à un meilleur climat urbain. Le végétal continuera à prendre de l'importance, tout comme les acteurs qui se consacrent à ce sujet. »

Table du déjeuner et stands de sponsors dans l'ancienne Schmiede-Halle (halle des forgerons) de la BBC, aujourd’hui ABB.

Message de bienvenue du Conseil municipal

Philipp Ramseier, conseiller municipal responsable des biens immobiliers et de l'infrastructure, souhaite la bienvenue aux personnes présentes et se réjouit que la Ville de Baden soit l'hôte de cette conférence annuelle. Il fait remarquer que la société est en plein bouleversement et qu’au Werkk nous sommes aussi dans un lieu de changement. Le site a été l'occasion de développer un nouveau quartier où la culture, l'habitat, les loisirs et le travail ont leur place les uns à côté des autres. La salle rénovée, adaptée à son nouvel usage, et les locaux Werkk sont maintenant situés dans un environnement formé de places contemporaines qui permettent à toutes les personnes de profiter du quartier et de la ville.

Rétrospective 2017, admission de nouveaux membres

Après de brèves explications du Comité, le procès-verbal de l’Assemblée annuelle 2017, le rapport annuel 2017, ainsi que les comptes 2017 ont été approuvés sans discussion ou opposition. Les villes d’Estavayer, Bellinzona, Belmont-sur-Lausanne, Gland, Conthey, ainsi que Martin Geissbühler de Soleure en tant que membre individuel, ont tous rejoint l'association. Naturama Argovie, une organisation à but non lucratif qui se consacre à l'enseignement dans les domaines de la nature et de l'environnement et qui comprend également l'Office cantonal de la Durabilité, a été incluse dans la catégorie de membre « Institution ».

Elections au Comité

Deux nouveaux membres ont été élus au Comité : Yvonne Aellen, responsable de l'entretien des espaces verts au Service des espaces verts de Bâle, et Cornel Suter, chef du Service des espaces verts de Lucerne. C'est la première fois qu'une femme assume des responsabilités de gestion au sein du Comité de l’USSP.

Yvonne Aellen, nouveau membre du Comité, Stefan Brunner, nouveau chef du Groupe de travail Cimetières et (à l’arrière-plan) Daniel Hansen, chef du Groupe de travail Durabilité et Ecologie.

Christian Wieland nouveau membre d’honneur

Felix Guhl propose d'élire Christian Wieland, Winterthour, comme membre d’honneur de l'association. Il a justifié son choix par ces mots : « Il s’est toujours totalement impliqué, … . Pendant 14 ans au Comité en charge des finances, il s'est beaucoup investi dans l’USSP. Sa remarquable réflexion stratégique a entre autre conduit à la création du label VILLEVERTE SUISSE ». Christian Wieland a également été président de la Commission de VILLEVERTE SUISSE de l’USSP jusqu'à fin 2017. Avec joie et applaudissements continus, les membres ont suivi la proposition du Comité.

Christian Wieland sur la terrasse du jardin paysager de la Villa Boveri.

Augmentation des cotisations des membres et adoption des budgets 2019

Une discussion sérieuse a suivi la proposition du Comité d'augmenter les cotisations de 25 pour cent. Christoph Schärer, Berne, responsable des finances au Comité, a justifié l’augmentation en raison des tâches croissantes de l’USSP et la volonté de constituer une réserve au cours des prochaines années qui soit nettement supérieure aux dépenses d'une année. Les cotisations de l’USSP n'ont pas augmenté depuis 2003. Deux contre-propositions de membres ont offert au Comité l'occasion de sonder l'ambiance dans la salle. Après une brève discussion, la grande majorité des personnes présentes avec droit de vote a suivi les arguments du Comité et approuvé l'augmentation à partir de 2019. Par la suite, les budgets 2019 pour l’USSP et VVS ont été adoptés.

               

(Vous pouvez agrandir les petites images en cliquant dessus.)

Rapport intermédiaire 2018

Felix Guhl et Stéphanie Perrochet ont présenté la nouvelle apparence graphique de l’USSP avec un nouveau logo. Ce changement a été rendu nécessaire par le nom quelque peu compliqué de l’USSP et les nouvelles utilisations actuelles du logo. Au cours du développement, une grande importance a été accordée à la valeur de reconnaissance du graphisme et à l'aspect harmonieux en accord avec le logo de VILLEVERTE SUISSE (VVS).

Groupe de travail Durabilité et Ecologie

Le groupe de travail a tenu sa traditionnelle réunion d’échanges d’expériences en septembre 2018 (en allemand uniquement), cette fois sur le thème du «E-Green». Daniel Hansen a également donné des renseignements sur la base de données « Evaluation et enregistrement des produits phytosanitaires » (BEP), qui fonctionne depuis 2014 en allemand et en français sans problème (la plupart du temps) . Afin d'élargir davantage la base de données, les utilisateurs paient maintenant une petite redevance de licence. Tous les ingrédients des produits sont évalués par le GT et l’Ecole supérieure Nordwestschweiz, les agents et les organismes biologiques peuvent également y être enregistrés. Les données indiquent que l'utilisation de ces organismes a augmenté de 2016 à 2017. La question de savoir comment mieux les enregistrer et les traiter dans la base de données à l'avenir est à l'étude. L'utilisation d'agents chimiques est clairement en baisse. Felix Guhl a rappelé que l'utilisation de la base de données est également très utile pour le contrôle opérationnel dans sa propre commune et pour la sensibilisation à l’emploi des substances. Elle convient également aux communes qui n'utilisent plus de produits phytosanitaires.

Projet VILLEVERTE SUISSE (VVS)

Markus Weibel (Thoune), président de la Commission, a indiqué que le label s'est fortement développé cette année. En juin, l'OFEV a octroyé d'autres fonds, qui constituent une bonne base pour le travail du projet dans les années à venir. La Commission a été réorganisée avec Cornel Suter (Lucerne) en tant que nouveau membre. Gabriela Silvestri de l'OFEV et Florian Brack de la Haute école spécialisée zurichoise de Wädenswil (ZHAW), département Life Sciences et Facility Management, font également partie de la Commission. La gestion de VVS est confiée à Pascale Haas au sein du bureau nateco. Un  comité d'appui parlementaire pour VVS a été formé cette année. Le « lobbying » pour le label au niveau fédéral vise également à faire connaître davantage le travail des Services verts dans les communes. Les villes déjà certifiées étaient très bien représentées dans la presse locale, en partie à la télévision et à la radio. F. Guhl souligne que le label VVS est presque mieux connu que l’USSP elle-même.

Groupe de travail Enfants dans la ville

Le groupe de travail qui a succédé au GT Sécurité sur les aires de jeux publiques a été fondé début juin. Les sujets sont : aires de jeux en ville, aires de jeux en pleine nature, chemins piétons sécurisés et agréables, mise à disposition de tous et aménagement des cours d'école, mise en réseau des groupes professionnels travaillant dans le domaine des jeux pour enfants. Les rencontres du groupe de travail ont également été l'occasion d'une visite / excursion professionnelle. En novembre, on continuera à discuter les objectifs, la stratégie et les principaux domaines d'action du Groupe de travail Enfants dans la ville. Les nouveaux membres sont les bienvenus.

Groupe régional Suisse centrale et Tessin

Le groupe régional remerciait son responsable, Pirmin Frey, Baar, pour son grand engagement.

Visites professionnelles

Les visites professionnelles du jeudi après-midi et vendredi ont permis aux participants/es de mieux connaître Baden de l'intérieur et de l'extérieur.

Les sources thermales curatives avaient rendu la ville célèbre et lui avaient donné son nom. Aujourd'hui, un nouveau quartier des thermes est en construction, avec une piscine thermale conçue par l'architecte Mario Botta. Elle se trouve directement au bord de la Limmat, en face de la Kurplatz et de ses bâtiments historiques.

Emanuel Trüeb, Peter Stünzi, Olivier Châtelain et Roger Beer sur la Kurplatz devant l’hôtel historique Atrium-Hotel Blume.

Au milieu de l'image Jean-Marc Beffa (avec un T-Shirt vert), de Vernier, à sa droite l'interprète Sulpice Piller.

Le hall d'entrée de l'hôtel Atrium Blume où l’apéritif a été servi aux participants/es le soir du premier jour de l’Assemblée.

Les explications de l'histoire d'ABB (anciennement BBC) et de ses fondateurs Charles E. L. Brown et Walter Boveri, ainsi que la vue sur les locaux de l'entreprise, qui caractérisent encore aujourd'hui la ville, ont rendu le passé de Baden vivant et compréhensible.

La protection des arbres est une priorité

Dans le Kurpark, les experts ont expliqué les mesures de protection des arbres aux participants à l’Assemblée - également traduites simultanément. L’espace sous la couronne d'un hêtre pourpre cultivé à trois troncs est fermé en raison du risque de bris de branches vertes. Martin Erb, de Tilia Baumpflege, explique l'état de santé et la sécurité (ou les risques) sous cet arbre plus que centenaire. Roberto Gartner, responsable de l'entretien des espaces verts à Baden, a parlé des mesures générales prises dans le parc.

L’entreprise Tilia Baumpflege conseille la Ville de Baden sur les risques de chutes de branches vertes et d'arbres ancien, elle a également accompagné le service vert avec la mise en place de mesures de protection sur plusieurs arbres du Kurpark lors des travaux de rénovation du Casino.

Changement climatique et qualité de séjour

La ville attache une grande importance à l'adaptation au changement climatique : M. Finkenbrink, de Stadtökologie Baden (service de l'écologie urbaine), a clairement demandé « plus de vert et de bleu que de gris urbain » lors de la visite de la forêt autour de Münzlishausen-Baden, qui est une grande et importante partie de l'espace non-bâti de la ville. De n'importe quel endroit de la zone urbanisée, on peut arriver en dix minutes sous sa canopée forestière qui protège de la chaleur.

Vue depuis la ruine Stein.

                        

En tant qu'espace de loisirs pour la population, grâce à une gestion favorisant la biodiversité et à la prise en compte de ce facteur de rafraîchissement dans les îlots d'air frais de la ville, l’exploitation forestière et le modelage des espaces verts peuvent produire pleinement leurs effets pour les habitants et les visiteurs de Baden. A partir de points d'information signalés par des panneaux, les promeneurs peuvent contacter un audioguide par téléphone et écouter des informations, parfois avec les cris d'animaux correspondants.

Outre les espaces verts, l'eau jouera un rôle de plus en plus important dans le contexte du réchauffement climatique, non seulement pour l'irrigation, mais aussi pour la qualité de vie dans les zones résidentielles. Que ce soit en tant que fontaine jaillissante et rafraîchissante, en tant que ruisseau, rivière ou bord du lac accessible, en tant que bassin d'eau utilisable ou simplement en tant que simple fontaine.

La Limmat près de la « Schiefe Brücke », pont incliné.

Une chance pour notre passé

Le thème historique de la ville a fait l'objet de plusieurs excursions : visite de la vieille ville, de la collection d'arbres fruitiers traditionnels près de Suter à Münzlishausen, du cimetière de la Bruggerstrasse ou encore visite du jardin de la Villa Boveri lors de la clôture de l’Assemblée. Dans le cimetière historique, aujourd'hui seules les cendres sont enterrées dans les concessions (tombes familiales). Toutes les tombes en ligne ont été supprimées en 1982. Le complexe a ensuite été soigneusement adapté à sa fonction actuelle de parc, la plus grande partie étant réservée à un usage contemplatif.

Construit à l'origine au Hasliberg, loin devant les portes de la ville, l'ancien cimetière est maintenant au centre de la ville. Les tombes historiques importantes nous rappellent encore les personnalités importantes de l'histoire de Baden.

            

Une petite partie de l'ancien cimetière proche du quartier résidentiel de Martinsberg a été réaménagée en aire de jeux. La transformation a été confiée à Petra Schröder, spécialiste des jardins historiques du bureau SKK architectes-paysagistes, également mandaté pour l'adaptation complète du cimetière.

Vue depuis la place de quartier Martinsbergstrasse jusqu'à l’aire de jeux située plus bas, sur le site de l'ancien cimetière Bruggerstrasse.

       

La place de quartier offre aux résidents des possibilités de jardinage urbain et est équipée d'une fontaine historique.


 

La  Villa Boveri

La Villa Boveri et son parc appartiennent aujourd'hui à une Fondation ; cette propriété est un joyau de l'histoire des jardins suisses.

À la fin du 19e siècle, Walter Boveri, cofondateur de la BBC en 1891, achète un terrain de 18'650 mètres carrés sur la rive gauche de la Limmat, près de l'ancienne ville de Baden, et y fait construire une maison pour sa famille.

 

 

 

Vue sur la Villa Boveri à travers le jardin paysager.

 

Le jardin de la Villa a été construit en deux parties dans des styles différents.

Vers 1899, Walter Boveri chargea l'artiste jardinier zurichois Evariste Mertens de concevoir le jardin de sa nouvelle demeure. Il a aménagé un « jardin paysager historique tardif » d'après l’école française. Chaque groupe d'arbres, chaque objet décoratif, chaque partie utilisable ont été considérés artistiquement et soigneusement, rien n'a été laissé au hasard.

Le bâtiment historique est maintenant utilisé par la Fondation avant tout pour des séminaires et des cours de formation continue.

    

Depuis plus de vingt ans, le bureau d'architecture du paysage SKK accompagne la restauration et l'entretien du jardin, et Peter Paul Stöckli (à gauche sur la photo) l'un des fondateurs du bureau conseil, a montré aux visiteurs les caractéristiques du parc lors d'une visite des jardins (voir aussi le document-pdf de l'article de P.P. Stöckli dans le Mitteilungsblatt der Schweizerischen Gartenkultur (Bulletin de la Culture des Jardins suisses), à la fin de ce rapport). L'interprête est Bettina Hanstein.

Dix ans plus tard, en début du 20e siècle, sur un terrain nouvellement acquis, Boveri a réalisé un jardin au caractère baroque plus fort, qu'il a réuni en « excellente symbiose » avec le jardin paysager pour former un grand ensemble.

L'ensemble du parc est aujourd'hui ouvert au public.

Annika Berger-Müller de Pratteln sur la terrasse de la partie baroque du jardin de la Villa Boveri.

                  

L'organisation de l’Assemblée annuelle a été confiée à : Thomas Stirnemann (responsable des ateliers-dépôts), Roberto Gartner (chef d’équipe de l’entretien des espaces verts), Inès Lo Cascio (administration) et Stefanie Kiener (responsable Conférences & Congrès). Beaucoup d'autres employés de l'administration municipale ont également apporté leur aide.

180219_JahreskonferenzVSSG-RahmenprogrammDEF  [PDF, 687 KB]

180826_Gaerten-Boveri-Stoeckli-1999  [PDF, 4.00 MB]