Banque de données Protection des plantes

Par le biais du projet intitulé « Evaluation et saisie des produits phytosanitaires (ESPPh) », les substances actives ESPh mises en circulation en Suisse sont évaluées au fur et à mesure et rendues disponibles aux membres de l’USSP. L’ESPPh prend la place de la liste positive utilisée jusqu’à maintenant.

Dans le monde entier, des quantités considérables de produits phytosanitaires (PPh) sont dispersées dans l’environnement. On observe, dans ce contexte, des effets secondaires sur les organismes non-cibles et finalement sur des écosystèmes entiers. Tout utilisateur de PPh est donc obligé d’être conscient de ses responsabilités et d’agir de manière écologique et sociale. A cet effet, le groupe de travail Durabilité/Ecologie a élaboré une feuille de route, adoptée par le Comité de l’USSP le 23 novembre 2012, dont la mise en application est recommandée aux membres de l‘USSP.

Les effets des PPS en point de mire

Dans le cadre d’un mémoire de maîtrise déposé à la Haute Ecole Suisse Nord-Ouest, le dispositif  d’« Evaluation et saisie des produits phytosanitaires ESPPh » a été développé afin de permettre d’évaluer les substances actives pour ce qui est de leur effet sur l’eau, le sol et d’autres choses. Ce dispositif permet d’évaluer les substances actives contenues dans les produits phytosanitaires utilisés dans les Services des espaces verts de l’USSP. L’évaluation se base sur les phrases R et les phrases S selon l’Ordonnance fédérale sur les produits phytosanitaires (OPPh).  Le résultat est une étiquette PPS, analogue à l’étiquette-énergie. Celle-ci mesure l’évaluation par un classement allant de A à F.

L’outil d’application ESP simplifie la gestion des PPS

Les substances actives  des PPS les plus utilisés ont été évaluées à l’aide du système décrit et intégrées dans l’outil d’application ESPPh. Grâce à ce dernier, les exploitations peuvent transcrire leurs données de consommation dans le masque de saisie sur Internet. Les résultats sont évalués et enregistrés en tableau excel.
L’utilisation de l’outil d’application ESPPh est soumise à une contribution financière (licence annuelle de 50.- à 250.-, selon la taille de la commune).

La Banque de données (Login)

Contact

Alex Borer, le responsable du projet ESPPh: alex.borer@win.ch